Du 16 au 22 novembre 2020 aura lieu la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Aujourd’hui encore, il est nécessaire de s’éloigner des préjugés sur le handicap en entreprise.

LE HANDICAP N’EST PAS UNE FATALITÉ

Avant mon accident, je ne savais pas que la semaine du handicap existait. À vrai dire, je ne connaissais pas non plus les difficultés que peuvent rencontrer les personnes en situation de handicap dans leur travail. Pourtant, celles-ci sont bien présentes.

Même si, depuis 2005, la loi oblige les entreprises à rendre accessibles à tous leurs locaux, beaucoup d’efforts restent encore à fournir dans ce domaine. Frais supplémentaires, démarches administratives… À tout cela se rajoute le principal frein à l’embauche : la peur du handicap et de son effet sur le moral de ses employés.

La semaine du handicap met en lumière ces clichés qui nous affectent tous et nous aide à les surmonter. Ces quelques jours permettent ainsi aux personnes valides d’être sensibilisée au quotidien des personnes handicapées et, de cette manière, les pousse à prendre des initiatives.

 

OUI, NOUS SOMMES PERFORMANTS

En janvier dernier, j’ai concouru au Dakar 2020 aux côtés de personnes valides. Cette expérience est pour moi la preuve qu’il est possible d’allier handicap et performance.

 

« Ai-je vraiment des raisons de me plaindre de mon petit tracas alors que mon / ma collègue fait toujours preuve de positivité ? »

 

Au-delà du fait qu’une personne handicapée est tout aussi à même de travailler qu’une personne valide, elle peut également contribuer à motiver vos collaborateurs. En acceptant l’autre, en organisant des séminaires entreprise, vos employés feront eux aussi preuve de résilience. En réalité, le handicap, particulièrement en entreprise, est un tabou que nous devons tous aider à briser.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ma vision du handicap en entreprise, vous pouvez dès maintenant réserver votre conférence.